Réaction vive de l’opposition sur un sujet sensible: notre piscine !


Cette entrée a été publiée le par .

Suite au conseil communautaire de ce  jeudi 16 juin, avec à l’ordre du jour le sujet unique de la piscine,  Quelle mauvaise farce au vu des réactions  de nos élus communautaires. En effet la communauté de communes est une entité juridique mais l’esprit communautaire lui n’existe pas encore sur notre territoire. Ce conseil, une fois encore, l’a bien démontré : chacun prêche pour sa paroisse pour quelques centaines  ou milliers d’euros , quand on sait qu’une fois encore

Sur un territoire sinistré, on supprime une infrastructure indispensable à tout un territoire, toute une population déjà bien paupérisés.

Ce jeudi soir, les 40 élus de l’intercommunalité Cœur de l’Avesnois qui avaient à se prononcer pour ou contre la transformation de la piscine d’Avesnes en piscine communautaire ont voté contre tandis que 29 votaient oui. Avesnes-sur-Helpe fermera sa piscine le 1er juillet.

Avant de passer à ce vote voulu à bulletins secrets par une majorité d’élus communautaires et sur proposition de ceux du bureau, il s’est bien élevé plusieurs voix parmi les maires de communes de l’intercommunalité pour dire combien il était important que la piscine municipale d’Avesnes-sur-Helpe passe sous gestion communautaire. On connaissait la position du maire d’Haut-Lieu Bernard Cabaret toujours prompt à défendre le maintien de la piscine d’Avesnes-sur-Helpe. D’autres maires avec lui se sont fait entendre. Jean-Luc Defroidmont de Sémeries a enjoint les élus de prendre leurs responsabilités. « Je vous en conjure, faites vivre notre piscine ». Lui, dont la commune est située non loin du centre aquatique du ValJoly, aurait pu tout aussi bien ne pas prendre parti en faveur de l’équipement avesnois trop coûteux pour la seule ville d’Avesnes. Il a joué collectif. Le même élu avait aussi souhaité que le vote à bulletins secrets ne serve pas de bouclier ou de parapluie aux 70 élus communautaires votants. Il l’a été d’une certaine façon. Avant le vote encore, Saïd Ghézal, élu de l’opposition municipale d’Avesnes, avait prévenu : « Si on ferme la piscine ce soir, on donne un coup de massue à notre territoire ». Un sentiment aussi partagé par le maire de Saint-Hilaire-sur-Helpe Nicolas Dosen : « Nous avons un devoir de prendre cette compétence. L’eau dans ce territoire est présente partout et comme un piège elle attendra ceux qui ne savent pas nager ». L’avertissement était de taille. Ça n’a pas suffi.

On augmente nos impôts et on ferme nos services publics…,A quoi nous servent tous ces élus pour qui vous avez voté???

Ces élus sont indignes de leur fonction !!!

Chers avesnoises et avesnois , je vous laisse  seuls juges…

Cordialement , Saïd Ghézal et les élus  de la liste Avesnes Autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification de l\'utilisateur: *