Archives de l’auteur : Said Ghézal

Image de démocratie sur Avesnes.


Cette entrée a été publiée le par .

Avesnes-sur-Helpe

L’opposition quitte le grand salon de l’hôtel de ville en plein conseil municipal

L’opposition interdite de parole sur certaines questions polémiques quitte, ce jeudi soir, le grand salon de l’hôtel de ville en plein conseil municipal. L’examen des questions diverses n’a pas eu lieu. Ce conseil municipal aura été celui de la justification d’une maire à un peu plus de deux ans des municipales.

L’opposition municipale emmenée par Saïd Ghézal a quitté ce jeudi, à 19 h 14, le grand salon de l’hôtel de ville puisque Marie-Annick Dezitter refusait de lui accorder la parole à propos des remparts et autres polémiques. Ce conseil était bien celui d’une mise au point tout azimuts sur des conflits surgis ces dernières semaines, notamment au sein du monde associatif. Marie-Annick Dezitter s’est lancée dans un plaidoyer détaillé sur ces polémiques. Celle des associations d’abord où la première magistrate a rappelé tout ce que la ville met à disposition et finance pour les associations. Qu’il s’agisse des bâtiments ou qu’il s’agisse des subventions. Ou encore qu’il s’agisse de ses propres choix, sur son enveloppe de conseillère départementale, d’en allouer une partie à des associations avesnoises. Deuxième polémique, ce fut celle des jardiniers. «  Chaque allocataire peut payer cette somme en plusieurs fois  » a rappelé la maire. Troisième polémique, celle des remparts. «  Des petits malins se sont amusés à enlever les pierres. On a décidé de faire une réparation provisoire en parpaings par une entreprise. C’est une mise en sécurité qui va durer quelques temps car pour restaurer le rempart ça demande un dossier pour obtenir une subvention  ». C’est là que Saïd Ghézal demandant s’il serait possible de s’exprimer et a essuyé un refus. Et du coup s’est levé quittant la salle avec le restant de l’opposition.

La moutarde devait être montée au nez de Marie-Annick Dezitter depuis quelques temps, depuis surtout la distribution d’un tract de l’opposition en ville et disant que la politique municipale relevait de l’amateurisme. Marie-Annick Dezitter a, là encore, voulu laver l’honneur de son équipe refusant que ses coéquipiers soient qualifiés d’amateurs. «  Je ne l’accepte pas  ». Le conseil s’est poursuivi avec la majorité seule. Et sans aborder les questions diverses devant être posées par l’opposition. Et qui a fait dire à Alain Poyart, conseiller de la majorité, quittant le grand salon  : «  J’étais venu pour répondre sur l’implantation du Leclerc mais ça n’a pas été possible  ». Partie remise.

Compte-rendu la voix du nord suite au conseil municipal du jeudi 16 novembre 2017.

On nous interdit la parole dans un lieu de débat qu’est le conseil municipal…

Les vérités sont difficiles à entendre!!!

 

bulletin d’information distribué aux avesnois.


Cette entrée a été publiée le par .

Nous intervenons régulièrement lors des différents conseils municipaux pour défendre et rappeler l’intérêt des avesnois dans la gestion politique.

 

Au cours de ces derniers mois, l’image de la ville d’Avesnes sur Helpe a souffert des polémiques comme le  conflit avec les jardins ouvriers, la restauration d’un élément des remparts classés avec de simples parpaings, la braderie-brocante, le conflit avec les commerçants suite à l’étape du rallye Charlemagne dans notre ville et dernièrement  le conflit avec « l’avesnois en action » à l’origine des plus grandes manifestations de la ville : le trail des remparts et le marché de noël.

 

Certains  événements ont malheureusement été relayés par les médias non plus  au niveau local mais au niveau régional avec FR3 et au niveau national à la une du journal de 13h sur TF1.

 

Depuis 2014  nous assistons régulièrement à « ces mises à la une » médiatiques avec entre autre: un conflit avec le président du club de foot entraînant sa démission, la saisie du tribunal administratif par un fournisseur pour factures impayées pour +/- 1 million d’€, la fermeture de la piscine (conséquence directe de ce règlement), un conflit avec le monde associatif entraînant la fuite d’un spectacle réputé dans une ville voisine, des conflits récurrents avec les agents municipaux, les  associations sportives et les commerçants, des terres issues d’un cimetière sur la rotonde conduisant à l’ouverture d’une enquête  judiciaire…..

 

En début de mandat, la liste « Avesnes Autrement » s’est positionnée en opposition constructive œuvrant pour les intérêts de la ville en conseil municipal  et évitant de « tirer sur l’ambulance » face aux décisions de madame  le maire.

 

Mais face aux dérapages, nous dénonçons l’AMATEURISME  permanent de ces élus dans  le dialogue avec la population, le monde associatif  et les acteurs de la ville.

Nous dénonçons l’AMATEURISME  de cette équipe municipale dans la gestion des dossiers aussi basiques  que celui d’étaler des terres, entretenir nos bâtiments, nos rues, notre cimetière et notre patrimoine foncier classé.

 

Nous dénonçons l’AMATEURISME des élus « unis pour Avesnes » qui amène aujourd’hui à l’image  désastreuse de notre ville.

Notre ville sous-préfecture n’a jamais autant fait la une des médias (et maintenant nationaux) avec autant de maladresses.

 

Nous dénonçons l’AMATEURISME de madame le maire quand elle annonce qu’elle quitterait son siège de première magistrate si elle est élue aux élections sénatoriales : peu importe la situation de notre commune, elle partirait sous de meilleurs auspices…

 

AMATEURISME quand on ment aux Avesnois en leur disant que la situation financière de la ville s’améliore alors que l’on allonge la dette de la ville dans le temps.

 

AMATEURISME quand les relations personnelles  et intimes prennent le dessus sur l’intérêt collectif au détriment du « vivre ensemble ».

 

Nous nous illustrons dorénavant parmi les villes les plus pauvres de France et  une ville en décroissance sur de nombreux  critères socio-économiques.

Nous vous rappelons les 3 piliers de la politique annoncée dans le fascicule « unis pour Avesnes » de la campagne municipale de 2014:

– L’acquis des années 1995-2014: où des actions volontaristes ont stoppé le déclin d’Avesnes et posé les bases du renouveau.

– La volonté de maximiser l’action municipale: autour de nos 4 valeurs: solidarité, dynamisme, durabilité et attractivité.

– Le partenariat à organiser et à optimiser avec la Communauté de communes de l’Avesnois.

 

Arrivés à mi-mandat, où en est-on aujourd’hui?

Les promesses et engagements sont ils tenus?

L’image de la ville est elle valorisée?

 

Nous restons à votre écoute et à votre disposition pour l’avenir de notre ville.

 

Cordialement, Les membres de la liste Avesnes Autrement.

 

Chambre régionale des comptes.


Cette entrée a été publiée le par .

Le rapport de la chambre régionale des comptes portant sur la gestion de la ville depuis 2011 est maintenant public.

Nous vous invitons à en prendre connaissance. Il pointe clairement les erreurs de gestion et l’absence de décisions structurantes pour amener notre commune  dans une dynamique dans le temps.

Nous retenons dans cette analyse, le fait que la ville était sous surveillance financière depuis 2003.

Hors  lors des campagnes municipales de 2008 et 2014, l’ancien maire et la majorité actuelle avaient  basé leurs campagnes sur l’argument suivant: « la ville est bien gérée, les finances sont saines ». Nous vous laissons juge de ce constat de vérité.

Cette gestion depuis plus de 20 ans a aujourd’hui de lourdes conséquences sur notre quotidien.

L’état des trottoirs devant vos maisons et dans la ville, l’accès à vos garages,  les dégâts causés par les fortes pluies …autant d’exemples frappants liés au manque d’entretien par souci financier.

Pour rappel, Avesnes sur Helpe est une sous préfecture du nord avec plusieurs millions d’euro de budget annuel. Nous  vous laissons méditer et vous souhaitons une agréable saison estivale.

Cordialement, Les membres de la liste Avesnes Autrement.

 

COMPTE-RENDU DE LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES


Cette entrée a été publiée le par .

Aujourd’hui la chambre régionale des comptes a rendu son rapport en pointant

Des écritures comptables présentées au vote en conseil municipal et déposées en sous- préfecture avec d’autres montants.

Une  situation de surendettement avec emprunts.

Réaménagement de la dette qui se traduit par un allongement des remboursements qui passent de 25 à 30 ans.

L’endettement de notre commune 1032€ par habitant moyenne des communes de même strate 862€. le taux de pauvreté de la ville est de 38,5% contre 18% au niveau départemental.

Quand on sait que les élus de la majorité ont basées leurs  Campagnes électorales de  2008 et 2014  sur « les finances saines de la ville , la bonne gestion de notre commune  » sachant qu’ Avesnes sur Helpe était en période d’observation depuis 2003.Une fois encore ils ont utilisé le mensonge pour communiquer alors que nous avions déjà, à cette époque dénoncé cette situation financière catastrophique.

L’absence de volonté de politique économique conduisant à réduire la base d’imposition (- de 35% des avesnois sont imposables),Ceci est valable pour la commune comme pour la communauté de communes.

– 70% des thèmes suggérés par le trésor public n’ont pas été réalisés ou seraient en cours  de réalisation.

– les 2 thèmes non réalisés : à savoir  la convention avec le percepteur et un plan de formation du personnel  que l’on retrouve aujourd’hui comme problématique principale de fonctionnement. On rappelle que depuis notre élection nous avons interpellé à plusieurs reprises la majorité sur ce sujet.

Enfin le transfert du cinéma, de la piscine et du centre social à la communauté de communes (3ca). Plutôt que de fermer nos services à la personne.

. Les responsables de cet état de fait sont l’actuel président de la communauté de communes en tant qu’ancien maire de la commune et  candidat à la députation. Et madame le maire ancienne adjointe aux finances, sans oublier  l’équipe de la majorité municipale dont certains ont pendant des années approuvé la politique désastreuse de l’ancien maire. Ce sont ces personnes qui sont responsables de cette situation catastrophique de notre ville.

 

Les membres de la liste Avesnes Autrement .

BULLETIN MUNICIPAL DE JANVIER 2017


Cette entrée a été publiée le par .

Force est de constater dans les médias l’impact de la gestion de la ville au cours de ces 20 dernières années.

Le magazine « l’express » nous classe parmi les 530 communes les plus pauvres de France, la voix du nord évoque notre capacité à perdre notre population et par conséquent à être attractif.

L’année 2016 a été rythmée par la fermeture de la piscine, celle de commerces et les difficultés des associations à continuer leurs activités.

L’état, par l’intermédiaire de son rapport de la cour des comptes, va nous alerter sur les finances de la ville, et vous êtes nombreux à nous faire part non seulement de votre exaspération sur l’augmentation des impôts avec moins de services mais aussi sur l’état général de la ville: trottoirs, éclairage, propreté, accessibilité, aires de jeux inexistantes dans les cités.

Une dette impayée DALKIA mal négociée (+/- 1millions d’€), un taux d’endettement élevé qui freine l’investissement, des dotations en baisse…

Nous défendons régulièrement vos intérêts en conseil et au-delà dans les médias.

Cette situation est le résultat de la mauvaise gestion d’élus dont certains encore présents dans la majorité. Nous ne cherchons plus à rétablir la vérité sur l’économie de la ville, la situation catastrophique parle d’elle-même et les médias s’y attèlent malheureusement.

Notre combat de terrain se focalise depuis juillet 2016, à démarcher les élus de la 3ca, les représentants de l’état …pour sauver le plus rapidement possible la piscine. Nous portons le projet de syndicat mixte. Nous nous heurtons aux ambitions politiques du président de la communauté de communes, dont le projet  de la 3ca ne franchirait pas actuellement le service légalité de la sous-préfecture après vérification.

Malgré ces tristes constats, je terminerai par vous souhaiter à tous et à toutes une bonne et heureuse année 2017 et vous assurer de notre dévouement pour notre belle ville d’Avesnes sur Helpe.

 

Cordialement, Said Ghézal et les élus de la liste Avesnes Autrement.

Une piscine pour deux projets…


Cette entrée a été publiée le par .

Nous vous invitons à la lecture de ce courrier adressé aux élus de la 3ca. Nous soutenons en effet le projet proposé par M. Hiraux qui est plus sincère. Comment croire la proposition de la 3ca après avoir proposé en conseil municipal la fermeture et confirmée en conseil communautaire en juin dernier. Pourquoi un tel changement d’avis???Je pense que si les élus communautaires sont sincères ils doivent rejoindre le projet de M. Hiraux d’où ce courrier qui leur est adressé.

A l’attention des élus communautaires de la 3 ca.

 

Mesdames, Messieurs les élus.

Vous aurez d’ici quelque temps la lourde tâche de voter sur le dossier piscine.

2 dossiers sont aujourd’hui en lice: le projet de la 3ca dont les informations  sont à disposition sur le site internet de la 3ca, et le projet de syndicat mixte porté par le maire de la commune de Fourmies (blog mickael hiraux).

Ce dernier vous sera prochainement présenté au cours  d’une réunion publique.

L’importance de ce vote montrera votre capacité à construire un territoire portant les valeurs du « vivre ensemble » et du « vivre ici ».

Cette décision laissera à jamais votre nom et votre empreinte d’élu aux générations futures, il est donc important que celui-ci se fasse dans des conditions sereines.

Nous sommes donc favorables à un vote à bulletin secret et nous vous encourageons à cet exercice dans toutes les échéances importantes liées à ce dossier.

Nous reprenons les arguments avancés  notamment par les élus de Sains du nord favorable au vote à bulletin secret au cours de la réunion communautaire de juin 2016 portant sur le dossier piscine.

Aujourd’hui dans un contexte différent et  afin d’éviter les pressions, ce vote permettrait l’impartialité du choix.

Seul ce choix peut permettre de voter dans les conditions optimales,  sans contraintes médiatiques et politiques. Celui-ci permettra une participation accrue, et de limiter la pression du vote à main levée  engendrant souvent un vote orienté et craignant un hypothétique recadrage.

Le vote à bulletin secret est le postulat de départ à cette décision majeure et historique sur le territoire.

Nous sommes également favorables au dossier défendu par le maire de Fourmies offrant une vision collective et une réouverture de la piscine au 01 janvier 2017.

Si les éléments juridiques complémentaires fournis de la 3ca  mettent en avant un dossier administratif dont la légalité du scénario reste à avérer…. des procédures complexes et longues à finaliser »… A l’inverse le dossier de syndicat mixte a fait l’objet d’une étude du service de légalité de la sous-préfecture et les statuts de celui-ci sont réalisés.

Nous sommes donc sur un dossier opérationnel dont la faisabilité peut être vérifiée et l’impact sur le territoire est immédiat.

Retenez l’aspect financier, c’est ainsi des économies liées à l’exploitation de la piscine, qui permettront  à vous élus de la 3ca  des marges de manoeuvre sur des dossiers économiques, culturels, touristiques…..

Tout le monde comprendra naturellement qu’il est plus facile de faire supporter le cout à +/- 60 000 habitants au lieu des +/- 30 000 habts qui composent la 3ca.

Nous dénonçons par conséquent l’opacité, les désaccords, les voltes face, et l’absence de vision cohérente dans la gestion du dossier piscine par la direction de la 3ca depuis le début.

L’exemple le plus flagrant restant la présentation à charge du dossier piscine en juin 2016 sur les bases des coûts d’exploitations et énergétiques excessifs.

A contrario les  500.000€ sollicités dans le cadre des TEPCV (territoire à énergie positive pour une croissance verte) sont destinés au futur siège de la communauté des communes et non au projet piscine.

Il vous sera facile de vérifier en autre,  les projets piscine de la communauté des communes sud-Brionnais et le projet Aquaplan de st Brieuc utilisant ces ressources. (et ce,  malgré l’objection  que la piscine d’Avesnes est la propriété de la région).

En conclusion, vous avez l’opportunité de montrer au conseil régional, au conseil départemental, à l’état votre capacité à faire évoluer ce territoire,  à concrétiser les attentes de la population et surtout:  les élus du  sud du département peuvent se réunir dans une démarche collective et progressiste.

Mons en Belgique, Valenciennes, Cambrai, st Quentin, Laon … autour de nous les élus créent une dynamique et accélèrent l’attractivité de leur territoire.

La solution du syndicat mixte vous offre le rythme de cette transition et les bases de projets  futurs plus ambitieux tel que  la réalisation d’un centre aquatique.

Nous voulons pour notre territoire, nos enfants, nos habitants, …..une piscine, une volonté, un projet pérenne, qui ne sera pas juste une promesse électorale.

Un projet qui est un besoin éducatif, culturel, qui répond à un service public rendu à notre population.

Tous les élus de notre territoire se doivent de rendre ce service à leurs citoyens.

Bien cordialement , les élus de la liste AVESNES AUTREMENT, membres du conseil municipal d’Avesnes/ Helpe.

 

La piscine, un sujet qui fâche!!!


Cette entrée a été publiée le par .

Après avoir décidé de la fermeture de notre piscine suite à une gestion catastrophique de notre ville  Mme le maire , M. le président de la communauté de communes du coeur de l’avesnois face à la mobilisation importante de la population , face aux nombreux élus,rejoignent  le clan de celles et ceux d’entre nous qui avons été constants dans notre lutte contre la fermeture de la piscine.Nous avons décidé de le confirmer dans un article de presse que nous vous joignons.

–>Alors que deux projets de réouverture portés respectivement par Alain Poyart, président du Cœur de l’Avesnois, et Mickaël Hiraux, maire de Fourmies, ont fait surface, l’opposition prend position.

«  La solution de réouverture de Poyart, ça nous fait bien sourire  », ironise l’opposition avesnoise sur le thème du «  on vous l’avait bien dit »…

«  Il y a un an, on était les seuls à dire que la piscine allait fermer  », rappelle Saïd Ghézal. Les six élus de la liste Avesnes Autrement ont été aussi les seuls à voter contre la fermeture « quand la majorité du conseil municipal a acquiescé en baissant la tête devant la décision de madame la maire Marie-Annick Dezitter de fermer la piscine  ».

Ces petites précisions étant faites, le groupe d’élus a choisi de se positionner face aux deux projets de réouverture. Celui du maire de Fourmies, sous la forme d’un syndicat mixte de gestion couvrant trois piscines et une réouverture promise pour janvier 2017. Celui d’Alain Poyart, porté par une seule intercommunalité, pour une réhabilitation plus lourde et une piscine de nouveau accessible fin 2018. Sans hésitation : «  nous soutenons le projet de Mickaël Hiraux, plus viable et plus rapide  », déclare Pascal Forgez.

« Ça va faire plouf »

Les opposants rejettent net le projet du Cœur de l’Avesnois et de son président, candidat aux prochaines élections législatives. Ils l’accusent d’agir par pur intérêt personnel et politique. «  En juin, il n’a pas pris la mesure de la décision prise par le Cœur de l’Avesnois de rejeter la compétence piscine, il l’a minimisée. Et maintenant il se rend compte de l’impact catastrophique de la fermeture. Aujourd’hui, il s’en sert comme d’un tremplin politique  ». Pour preuve, cette coïncidence troublante selon Said Ghezal : «  le projet doit passer en conférence des maires le 11 octobre, et le lendemain, c’est lancement de sa campagne !  ». Les remarques fusent : «  Alain Poyart a été aux manettes de la ville durant 18 ans, il aurait pu faire quelque chose pour la piscine avant, non ? Son projet, c’est un Bigard bis et ça n’aboutira pas. Ça va faire plouf  ».

« Il est plus équitable que toutes les communes payent »L’opposition affiche sa préférence pour le projet Hiraux car «  plus équitable pour le territoire, puisque toutes les communes payent. Il apporte une réponse immédiate aux usagers, cela dénote d’une vraie volonté de vivre-ensemble et vivre-ici. L’idée de répartir les différentes utilisations entre les trois piscines est une bonne idée  », avance Pascal Forgez. L’élu souligne que le projet du maire de Fourmies «  reprend le scénario 0 de la Région et a le coût le plus économique pour la collectivité ». Pour l’opposition, c’est la seule solution pour redonner une certaine attractivité à la ville d’Avesnes et enrayer la spirale de la pauvreté. «  Il n’y a plus que 36 % de foyers imposables à Avesnes. L’objectif, c’est d’augmenter les bases d’imposition, mais pour cela il faut être une ville attractive, et pour les habitants et pour les entreprises  ».

Réaction vive de l’opposition sur un sujet sensible: notre piscine !


Cette entrée a été publiée le par .

Suite au conseil communautaire de ce  jeudi 16 juin, avec à l’ordre du jour le sujet unique de la piscine,  Quelle mauvaise farce au vu des réactions  de nos élus communautaires. En effet la communauté de communes est une entité juridique mais l’esprit communautaire lui n’existe pas encore sur notre territoire. Ce conseil, une fois encore, l’a bien démontré : chacun prêche pour sa paroisse pour quelques centaines  ou milliers d’euros , quand on sait qu’une fois encore

Sur un territoire sinistré, on supprime une infrastructure indispensable à tout un territoire, toute une population déjà bien paupérisés.

Ce jeudi soir, les 40 élus de l’intercommunalité Cœur de l’Avesnois qui avaient à se prononcer pour ou contre la transformation de la piscine d’Avesnes en piscine communautaire ont voté contre tandis que 29 votaient oui. Avesnes-sur-Helpe fermera sa piscine le 1er juillet.

Avant de passer à ce vote voulu à bulletins secrets par une majorité d’élus communautaires et sur proposition de ceux du bureau, il s’est bien élevé plusieurs voix parmi les maires de communes de l’intercommunalité pour dire combien il était important que la piscine municipale d’Avesnes-sur-Helpe passe sous gestion communautaire. On connaissait la position du maire d’Haut-Lieu Bernard Cabaret toujours prompt à défendre le maintien de la piscine d’Avesnes-sur-Helpe. D’autres maires avec lui se sont fait entendre. Jean-Luc Defroidmont de Sémeries a enjoint les élus de prendre leurs responsabilités. « Je vous en conjure, faites vivre notre piscine ». Lui, dont la commune est située non loin du centre aquatique du ValJoly, aurait pu tout aussi bien ne pas prendre parti en faveur de l’équipement avesnois trop coûteux pour la seule ville d’Avesnes. Il a joué collectif. Le même élu avait aussi souhaité que le vote à bulletins secrets ne serve pas de bouclier ou de parapluie aux 70 élus communautaires votants. Il l’a été d’une certaine façon. Avant le vote encore, Saïd Ghézal, élu de l’opposition municipale d’Avesnes, avait prévenu : « Si on ferme la piscine ce soir, on donne un coup de massue à notre territoire ». Un sentiment aussi partagé par le maire de Saint-Hilaire-sur-Helpe Nicolas Dosen : « Nous avons un devoir de prendre cette compétence. L’eau dans ce territoire est présente partout et comme un piège elle attendra ceux qui ne savent pas nager ». L’avertissement était de taille. Ça n’a pas suffi.

On augmente nos impôts et on ferme nos services publics…,A quoi nous servent tous ces élus pour qui vous avez voté???

Ces élus sont indignes de leur fonction !!!

Chers avesnoises et avesnois , je vous laisse  seuls juges…

Cordialement , Saïd Ghézal et les élus  de la liste Avesnes Autrement.

Texte bulletin municipal


Cette entrée a été publiée le par .

Force est de constater le déclin de notre ville : endettement, rues désertées par les commerces, dégradations répétées, des avesnois exaspérés qui nous disent vouloir quitter cette ville qui se meurt et qui est sale.

Notre commune se trouve dans une situation financière catastrophique, situation qui reflète la gestion de ces derniers mandats de la majorité,  même si nous sommes conscients des baisses de dotations aux collectivités. Le triste constat est le taux d’endettement qui ne nous permet plus d’emprunter.

Sans oublier la facture de chauffage des bâtiments municipaux qui nous a amené à fermer la piscine municipale. La restriction du programme culturel pour ne pas dire la disparition… Les restrictions dans les écoles (plus de bus, plus de chocolat, plus de spectacles de noël).

Lors du dernier conseil municipal nous avons évoqué que vous avez êtes nombreux à nous interpeller sur la propreté de la ville, les différents endroits où quartier de notre ville qui ne sont plus tondus, plus entretenus, des rues sales, en mauvais état, des rues  sans éclairage…

La liste est longue. Nous avons bien sur demandé de pallier à ces différents manques.

C’est donc  le moment de rétablir des vérités et   montrer que la situation financière désastreuse de notre commune est bien le résultat de la gestion de cette équipe,  de ces élus muets qui ne savent qu’acquiescer lors des conseils municipaux. Cerise sur le gâteau ,vous avesnois, pouvez financer une partie du toit de notre mairie, cela s’appelle de l’humour !!!

Si nous ajoutons l’augmentation des impôts pour la deuxième année : la part communale sur la feuille d’impôts locaux pour financer !!!

Au final, il est simple d’expliquer que notre commune est mal gérée.

Je terminerai par vous souhaiter à tous et à toutes de bonnes vacances en famille et vous assurer de notre dévouement pour notre ville.

Cordialement , Saïd Ghézal et les élus  de la liste Avesnes Autrement.

 

Bilan de la majorité municipale.


Cette entrée a été publiée le par .

A la lecture de l’article de presse sur le conseil municipal de ce mardi 16 février, je pense aux avesnois qui doivent se demander comment nous en sommes arrivés là ???

La liste «  Avesnes  Autrement » que je représente, avait prévenu de cette situation financière catastrophique de notre commune.

La nouvelle majorité, qui osait dire aux avesnois  que les finances de notre commune étaient saines, a démontré une nouvelle fois, par le mensonge, par sa gestion catastrophique de notre ville, son incapacité à diriger notre ville.

Après un peu moins de deux années à la tête de notre commune, on voudrait nous faire croire que cette situation  qui est le résultat d’une gestion hasardeuse et d’un train de vie au dessus de nos moyens, est causée par la baisse des dotations de l’état.

Nous sommes conscients que ces baisses ont eu un impact sur nos finances, mais nous sommes persuadés que des marges de manœuvres budgétaires existent: au lieu de compenser la baisse prochaine de dotation future par l’impôt, il faut faire des économies, c’est un choix politique qui doit  porter par exemple sur l’instauration d’une gestion de ressources humaines, une baisse substantielle à hauteur de 25% de la rémunération des élus, abandonner des postes de gestion trop coûteux…

Mais soyons clairs, l’ensemble des 21 membres de la liste sont  chacun responsables de cette situation catastrophique, il est difficile de croire  qu’ils n’étaient pas informés de cette gestion , rappelons que  la plupart de ces élus sont en place depuis des années.

Ces élus qui critiquent leur propre gestion en nous disant qu’ils ne sont ni associés ni informés  des décisions prises. La liste « unis pour Avesnes » est bien divisée…

Revenons à ce conseil au cours duquel la majorité, avec l’aide de madame le sous-préfet et le médiateur de justice, a voté la renégociation des prêts de notre commune.

Pourquoi ces renégociations ??? Car notre ville est trop endettée et n’a plus aucune marge de manœuvre. Donc on allonge les emprunts dans le temps en endettant encore un peu plus notre commune pour pouvoir baisser les remboursements et dégager ainsi une marge d’un peu moins de 600 000€.Mais nous savons que dès l’année prochaine ces marges seront réduites.

Mais avesnois ne vous en inquiétez pas car nous allons rénover la toiture de notre mairie !!!

Avec une prise en charge de ces travaux à hauteur de 80 pour cent par la DRAC, il ne reste à la charge de la ville un montant de moins de 120 000€ qui sera financé par un nouvel emprunt qui s’ajoutera aux prêts en cours.

Nous comprenons mieux  que la cour régionale des comptes soit actuellement dans notre commune pour un contrôle de nos finances et de la régularité des comptes mais aussi au niveau de la communauté de communes…

Que va devenir notre ville avec cette gestion politique et financière catastrophiques de notre commune…

Cordialement, Saïd Ghézal, tête de liste de la liste Avesnes Autrement.